jfmoyen

Membre
  • Content Count

    12
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

5 Neutre

About jfmoyen

  • Rank
    Membre

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Culture scientifique (géologue, en fait, donc pas si éloigné que ça). Et donc volonté de comprendre 🙂
  2. Bonjour, Sans prétendre répondre à la question de façon définitive (!), je me suis posé le même problème ces dernières semaines et je peux faire partager le résultat de mes recherches. Je vous préviens tout de suite, il n'y aura pas de réponse définitive ... plutôt des explications pour aider à comprendre. Une bonne ressource, pour les Anglophones : Why are all my weather apps different? Une autre bonne direction : https://www.windy.com/ et les forums associés, où pas mal de choses sont expliquées : https://community.windy.com 1) Comment on prévoit la météo ? Pour prévoir la météo, on construit des modèles numériques de l'atmosphère. A partir des observations à un moment donné (observations au sol, satellite, ballons sonde...) on calcule le comportement des masses d'air, et on peut prévoir l'état de l'atmosphère dans le futur. Ces modèles nécessitent de gros, très gros calculs. En fait c'est un des principaux usages des très gros supercalculateurs, ce n'est donc pas quelque chose que vous ferez sur le coin de votre bureau. C'est à la portée d'une poignée de grosses agences (comme météo-France en France ou la NOAA aux Etats-Unis). Il y a donc une poignée de modèles à disposition, avec des conditions d'accès plus ou moins généreuses (gratuit ou payant ...). Différents modèles ont des résolutions différentes, disons des tailles de pixel différentes, en général de l'ordre de quelques (2 à 20) km, avec quelques exceptions pour des modèles hyper-locaux pour des applications particulières (je ne sais plus quels JO d'hiver, le service météo local avait développé un modèle avec une maille de quelques centaines de mètres sur le site des Jeux). On comprend bien que si ce n'est pas un problème dans les zones "simples" (au milieu de l'océan, le temps ne change pas tellement sur 20 km, ou en tout cas il change de façon facile à prédire), c'est vite un handicap dans les zones compliques (20 km en montagne, c'est un autre monde !). Plus on essaye de prédire loin, et moins c'est fiable; les petites imprécisions s'accumulent, et il faut des calculs de plus en plus précis (donc de plus en plus long). Le consensus pour le moment est que au-delà de 10-15 jours, l'incertitude sur les précisions devient telle que ça ne sert plus à rien. C'est aussi pour ça qu'on essaye de recalculer le modèle aussi souvent que possible, mais bien sûr avec un temps de calcul de plusieurs heures il y a des limites... (regardez cette figure pour une illustration de la façon dont les incertitudes augmentent au cours du temps). Il y a donc un compromis à trouver entre résolution, zone de couverture, portée des prévisions et temps de calcul : plus la résolution est fine ou la zone d'étude est grande, plus les prévisions sont à long terme, et plus le calcul est long et nécessite un gros ordinateur. Ainsi par exemple le modèle GFS (Global Forecast System) de la NOAA couvre le monde entier, avec une résolution de 28 km, prévoit 10 jours et est recalculé toutes les 3h. Le modèle ECMWF (European Centre for Medium-Range Weather) est recalculé toutes les 6 h, avec 10 jours de prévisions et une maille de 9 km. Le modèle AROME de Météo-France a une maille de 1.3 km mais ne prévoit que sur 36 h, et il ne couvre que la France et les zones limitrophes. 2) Des modèles aux prévisions grand public Les modèles sont disponibles avec différentes conditions de licence, et sont plus ou moins utiles dans différentes zones : ils sont optimisés pour bien fonctionner dans telle ou telle partie du monde, leur résolution varie, etc. Chaque service météo (que ce soit une app, la télé ou un journal) doit donc choisir quelle donnée elle montre, et comment elle la représente : - Quel modèle ? Dans le monde des apps, qui visent à une météo globale, le choix est souvent entre GFS (gratuit) ou ECMWF (plus précis, mais payant). Météo-France, évidemment, utilise son propre modèle. - Mis à jour tout les combien de temps ? Le modèle est mis à jour plusieurs fois par jour (toutes les 3h pour GFS), est-ce que c'est reporté directement à l'utilisateur ? - Comment on traite la donnée derrière ? Si on se base par exemple sur un modèle à maille de 28 km comme GFS, on peut choisir de donner la prévision au point du modèle le plus proche; ou encore de faire une moyenne entre les nœuds voisins, éventuellement pondérée par la distance; ou bien de faire d'autres cuisines (par exemple en pondérant par l'altitude, ou...) - Est-ce qu'on rajoute autre chose ? Par exemple il me semble que Weather Underground intègre dans ses prévisions les observations contribuées par les stations météo publiques (probablement ils s'en servent pour modifier les prévisions du modèle, je doute qu'ils aient la puissance de calcul pour refaire tourner leur propre modèle à partir de zéro). On peut aussi prendre en compte l'altitude à une échelle plus fine que la maille du modèle, ou encore la densité de population (il fait plus chaud en ville...), etc., pour corriger les valeurs qui sortent du modèle. - Quelle interprétation ? Est-ce qu'on se limite à donner la valeur numérique, ou est-ce qu'on fait intervenir un prévisionniste humain qui par exemple sait, par expérience, que quand il y a du vent d'Ouest sur la côte 80% du temps il pleut le lendemain -- et donc va modifier les prévisions en conséquence ? Est-ce qu'on donne des valeurs chiffrées, ou est-ce qu'on traduit en "fortes pluies" ou "partiellement couvert", ce qui est un peu subjectif mais plus parlant ? Le problème est que peu de fournisseurs expliquent ce qu'ils font. Dans la majorité des cas, vous avez un chiffre (ou une jolie icône), mais on ne vous explique pas d'où il vient. Quelques services donnent la source de leurs données, mais c'est assez rare. C'est donc difficile de savoir vraiment ce qui se passe... Une belle exception est le site/app windy.com, qui non seulement offre une superbe représentation graphique des prévisions (des modèles bruts ici, sans autre traitement) mais en plus vous permet de choisir entre 3 ou 4 modèles différents, voire de les comparer pour une localité donnée. Ils ne sont pas forcément plus précis qu'un autre (de toutes façons, ils utilisent le même modèle que les copains !) mais ils sont plus transparents et vous savez exactement d'où vient ce que vous voyez. Un "must" pour les geek météo... 😉 3) Des prévisions fiables ? Alors, quelle est le fournisseur le plus fiable ? Pour répondre à cette question il faudrait savoir (i) quel modèle est utilisé par tel ou tel autre; (ii) ce que le fournisseur en fait et comment il le traite; (iii) quel modèle marche mieux selon les régions. C'est un peu difficile de répondre à toutes ces questions. Pour le (i) et le (ii), comme je le disais peu d'acteurs disent clairement d'où viennent leurs données et comment ils les traitent. Pour le (iii), la réponse est au mieux empirique. C'est pas parce qu'un modèle prédit très bien le temps des océans ou des grandes plaines qu'il se comportera bien en montagne; c'est pas parce qu'il est excellent en zone tempérée qu'il sera efficace en zone tropicale. N'oubliez pas aussi que plus le temps est instable et change vite (dans le temps ou dans l'espace : orage, montagnes....), et plus la prédiction est compliquée. A l'extrême, un phénomène plus petit que la maille (spatiale ou temporelle) n'est pas visible par un modèle... La réponse est donc empirique ! Si vous constatez que dans votre ville, c'est GFS qui marche le mieux, basez vous sur GFS et cherchez une app qui vous fournit ses données. Si c'est AROME, utilisez l'app météo-France. C'est à vous de voir... Pensez enfin que la "fiabilité" d'une précision est un concept très relatif, qui dépend beaucoup de l'information dont vous avez besoin. Considérez les trois exemples suivants, un peu simplistes à dessein : - Ce matin, il fait -2 °C. Quel modèle est le plus fiable : celui qui a prédit +1, ou celui qui a prédit -6 ? Numériquement, c'est le premier. Mais si la question que vous vous posiez était "est-ce que mon géranium risque de geler cette nuit, faut-il que je le mette à l'abri ?", le 2e modèle vous aurait été plus utile... - La météo a prévu "beau temps" pour aujourd'hui. Or il a plu pendant 2 heures. Si c'est entre 5h et 7h du matin, vous rentrerez probablement chez vous le soir en pensant que pour une fois, la météo a bien fait son boulot. Si c'est entre 14h et 16h, vous allez rentrer en secouant votre parapluie et en maudissant ces incapables pas fichus de prévoir le temps qu'il fait. Pourtant, l'erreur est la même dans les deux cas... - La météo a prévu 3 mm de pluie, il en est tombé seulement 0.5 mm. Si vous êtes un pique niqueur, vous êtes contents : ils ont bien prévu qu'il fallait rester à la maison aujourd'hui. Si vous êtes un agriculteur, vous râlez : contrairement à ce qu'on vous a dit, il n'est pas tombé assez d'eau et il va falloir mettre en place les arroseurs... Donc ... désolé de ce long poste pour arriver à la conclusion que ... il n'y a pas de réponse simple à la question 🙂
  3. Bonjour, Je suis un peu perdu sur les "flux" d'articles à lire proposés par différentes applications google, qui sont similaires mais pas exactement identiques : - Google news - Assistant google - Page d'accueil de Chrome chacun des trois me propose des news... mais pas tout à fait les mêmes (quoi que certains articles soient en commun) : Page d'accueil de Chrome : Assistant google : Google news : (c'est coupé un peu juste mais le 3e article c'est celui du Progrès, "elle arrache les cheveux"..etc). Si quelqu'un pouvait me faire un petit point sur ces trois applications, comment elles choisissent ce qu'elles veulent afficher, et comment je peux contrôler ces infos ... ce serait génial ! Merci !
  4. Bonjour, Je cherche à me renseigner sur les applications permettant de scanner des documents à partir d'un smartphone android. Plus spécifiquement, je cherche un comparatif un peu sérieux - on trouve des dizaines de pages de listes sur différents sites internet, mais aucune ne précise vraiment ce qui différencie une application d'une autre (y a-t-il vraiment des différences, d'ailleurs...). Pour restreindre la question, je parle ici de scanner de documents (pour scanner des photos, j'ai trouvé Google PhotoScan, qui marche fort bien). Et même surtout de scanner de texte, voire encore plus précisément de livre. En bout de chaîne je voudrais du texte reconnu par OCR et prêt à être intégré, par exemple dans un eBook. (cas d'usage : soit un vieux bouquin, par exemple un roman épuisé depuis des décennies ou un manuel technique rare. Au bout du compte je voudrais en faire un eBook prêt à l'usage sur kindle ou autre support). L'usage "accessoire", scanner des notes de frais ou autres ... ne pose pas trop de problème ici. Qui peut le plus peut le moins... Merci de vos conseils !
  5. Bonjour à tous Petit retour d'expérience après 3 mois d'utilisation.La version courte : expérience très positive, qui correspond à mes attentes. L'objectif était d'avoir un "compagnon de voyage", et un appareil de terrain. Je m'en suis servi dans les deux modes, sans souci. Ça remplace confortablement la combinaison appareil photo + GPS (et même la boussole, et même une partie de la prise de notes), pour la partie terrain (l'appli centrale est fieldMove, si vous voulez savoir !). Pour la partie voyage, j'apprécie énormément les applis des compagnies aériennes (tout est centralisé), de trainline, mais aussi la possibilité de mail en dépannage (ça permet de se passer du laptop pour des déplacements courts, voire de valoriser les temps en voiture/en bus pour trier et répondre au plus gros du mail). Critère par critère : - Autonomie : Parfait. Une journée de terrain (usage intensif, fieldMove + GPS) me laisse 25-40 % de batterie le soir. En mode "maison", une charge fait 3-4 jours. J'ai acheté chez amazon un chargeur compatible "charge rapide" (pas le chargeur d'origine, qui lui ne fait pas la charge rapide !), qui me recharge à peu près 50 % en 1/2 h, donc de ce côté aussi c'est bien.- Performances et processeur : Suffisant pour ce que je fais. Quelques jeux rament un peu, bon, mais ce n'est pas la fonction principale donc ce n'est en rien un handicap. Sinon, réactivité satisfaisante pour les usages prévus.- Ecran : Bien. Evidemment, en plein soleil de midi sous climat tropical (surtout avec les lunettes de soleil 😁) c'est un peu limite, mais on peut pas s'attendre à des miracles dan,s de telles conditions... - Appareil photo : Très suffisant de jour. Limité de nuit. Parfait pour du paysage, acceptable pour des gros plans (qualité pas idéale, mais il y a assez de pixels pour qu'on puisse tricher un peu...). Zoom pire qu'inutile (flou), il vaut mieux recadrer la photo -- on a la même information pour moins de pixels ! Outils de retouche Ok mais limités : plein de filtres pseudo-artistiques, mais des fonctions plus basiques (balance des couleur par exemple) ne sont pas là, les photos tirent facilement vers le bleu. Panoramiques : bof. Ok pour montrer la photo aux copains, pas suffisant pour un vrai traitement derrière (retracer des objets pour avoir une vue en "élévation" par exemple). - Stockage : En version 64 Go, ça va pour le moment mais ça se remplit vite... La carte mémoire supplémentaire prend la place de la SIM2, donc à peu près inutile dans mon cas (travail de terrain à l'étranger -> c'est là qu'il me faut deux SIM...).- Double SIM : oui, sans problème.- GPS et boussole : GPS irréprochable en extérieur ou en voiture, faiblard dans le train, inexistant dans l'avion (notez que dans les deux derniers cas ça sert à rien, c'est juste pour faire le malin, donc...). Boussole essentiellement bonne, sauf que le premier jour dans l'hémisphère Sud : impossible de prendre une mesure correcte. Les choses sont rentrées dans l'ordre toutes seules au bout de 24h, allez savoir pourquoi. Mon collègue, avec un iPad, a subi le même problème.- Taille et poids : J'ai été surpris de la taille de l'appareil, c'est une petite tablette autant qu'un téléphone. Mais ça s'avère finalement pratique sur le terrain (pour regarder une carte par exemple). Moins pratique en ville, évidemment. Par ailleurs même un grand écran de téléphone reste petit pour, par exemple, de la lecture (eBook, magasine...), ça ne remplace donc pas mon kindle.- Résistance : Fort heureusement j'ai pas testé ! Une coque protectrice (spigen) + un verre sur l'écran (ce qui ne contribue pas à alléger la bête, d'ailleurs...) semblent faire l'affaire. Attention en choisissant le verre, avec une coque très enveloppante il faut choisir un modèle de verre un peu plus petit que l'écran. Ceux qui recouvrent la totalité de la face avant sont gênés par la coque et adhèrent mal.- Interface/logiciel : Quelques trucs casse-pied (applications Mi natives qui font doublon avec les applis google, genre agenda), et qu'on ne peut pas désinstaller. Mais globalement bien.
  6. Pour finir, Redmi note 5, arrivé hier. Premier contact plutôt positif. On vera à l'usage si le cahier des charges est rempli... Merci à tous des conseils !
  7. Euh, encore une question, est-ce qu'il y a une différence entre Redmi Note 5 et Redmi 5+ ? Le premier sort chez amazon (en 32 GB) à 170 €, le second à 149 € ... pour autant, les tests sur ce même site disent que c'est la même chose : "le Redmi Note 5 — que vous pouvez aussi appeler Redmi 5 Plus — a (presque) tout pour plaire"
  8. C'est vrai, j'en ai entendu parler (on cite la Finlande je crois ?), mais j'ai l'impression que dans les coins que je fréquente on n'en n'est pas encore là, en tout cas pas en routine, ça devrait donc pouvoir attendre les 2 ou 3 ans qu'il faudra pour que cet appareil soit à remplacer... On verra à ce moment si le besoin s'en fait sentir.
  9. Ah ! Oui. en effet, ça ne devrait pas me manquer, merci.
  10. NFC ? C'est quoi ? (désolé de l'ignorance...)
  11. @JLL: Merci, l'analyse rejoint la mienne (c'est rassurant...) @gui3gui: Je n'avais jamais entendu parler du Sharp, je vais me renseigner. Sinon, des avis sur les autres appareils cités ? L'Asus, ou sinon les spécialisés (Oukitel...) ? Merci de la réactivité !! JF
  12. Bonjour, Je me permets de faire appel à l'expérience du forum, pour un cahier des charges un peu atypique... * Budget : autour de 200 €, mais je suis prêt à faire un effort pour un appareil qui par ailleurs correspondrait exactement à ce qu'il me faut. En tout cas pas plus de 300. * Type d'achat : premier achat de smartphone; appareil nu sans forfait. Neuf ou occasion ... indifférent si les autres critères sont remplis. * Taille d'écran : indifférente. * Utilisation : Pour le moment je n'ai pas de smartphone (mais un truc préhistorique avec des boutons de 1 à 9), et je m'en passe très bien, n'éprouvant aucun besoin de trainer sur facetube et youbook ni de jouer à Blood and Guts 2019 dans le métro 🙂 Je souhaite m'équiper pour des raisons essentiellement professionelles, je suis géologue et j'anticipe deux usages principaux : 1) "compagnon de voyage" : pas mal de déplacements (train/avion), donc un smartphone serait utile pour des choses comme appli SNCF, carte d'embarquement, email en dépannage, un peu de divertissement à l'occasion... 2) Appareil de terrain : GPS et carte, boussole/clinomètre (FieldMove), appareil photo -- le tout en extérieur, et en continu sur une journée. * Critères principaux : Si on reprend les éléments ci-dessus, les critères seraient donc: - Autonomie : crucial, la meilleure possible (charge rapide et batterie remplaçable seraient des plus). Capable de tenir une journée en utilisation continue (terrain), ou un voyage de 24 h (avion + aéroport). - Performances et processeur : indifférent (dans la mesure du raisonnable...) - Ecran : indifférent (sous réserve quand même que ça reste lisible en extérieur) - Appareil photo : plutôt bon. Une bonne résolution et un bon rendu des détails sont nécessaires, en revanche je n'anticipe pas trop de photos en lumière faible (on fait rarement de terrain la nuit !). Conditions d'éclairage parfois aléatoires (face rocheurse mi-ombre/mi-soleil...). Zoom pas critique, fonction panorama souhaitable. D'un autre côté ce n'est pas de la photo artistique mais des clichés "techniques", pour documenter des observations. - Stockage ... je ne me rends pas compte des besoins. Clairement il n'y aura pas (ou peu) de gros fichiers vidéos, en revanche il pourrait y avoir pas mal de photos (15 jours de mission...), voire des fonds de carte. Prévoir une carte mémoire ? - Double SIM : oui, et de préférence utilisable en même temps que la carte mémoire (cf. plus haut) - GPS et boussole : oui, les meilleurs possibles. - Taille et poids : pas critique - Résistance : évidemment souhaitable (pluie/poussière/choc), mais d'un autre côté une bonne coque + film protecteur peuvent aussi marcher. - Esthétisme : complètement indifférent ! - Connexion facile à un PC pour récupérer les données / charger des cartes - Interface/logiciel : pas d'expérience donc je ne sais pas, à priori je suis plutôt défavorable aux surcouches fabricant et autres bloatware mais... - Français pas nécessaire, je peux fonctionner avec une interface en Anglais. Mais pas en Chinois :-) * Import : indifférent (mais comme tout le monde je préfère un vendeur vers qui je peux me retourner en cas de problème...) * "Bidouille": Aucune expérience sur Android, mais bon niveau général en informatique : je ne connais pas mais je peux apprendre ! * Pour combien de temps : Le plus longtemps possible ... vu l'utilisation prévue, jusqu'à ce qu'il casse ! Bon, disons 2-3 ans, réalistement. * Marques à éviter : bof. * Pour le moment, avec ces critères je tombe sur trois modèles qui semblent plus ou moins convenir, mais je reste ouvert à toute suggestion: - Redmi note 5 - Asus Zenfone Max Pro M1 - Un des Samsung serie A (A6/A8), je m'y perds en peu entre les options. Les options de type Cat (portable durci, dédié extérieur) ou Oukitel (super-longue autonomie) ... ne sont pas exclues, mais de ce que j'ai vu le Cat dépasse largement le budget, et il est difficile d'avoir des infos sur Oukitel (spec sheet ou test qui ne soit pas du publi-rédactionel). Merci de vos avis éclairés ! JF