Jump to content

Application Fnac (rentrée 2010)


Recommended Posts

Toujours intéressant de voir une grande entreprise française se lancer dans l'aventure Android, extrait d'une interview du Directeur du site Fnac.com :

Fnac.com vend également de la musique dématérialisée. Votre application iPhone en proposera-t-elle également ?

Aujourd'hui, l'App Store est fermé aux téléchargements de musique qui ne sont pas issus d'iTunes. Par conséquent, nous ne pouvons pas proposer notre offre de musique dématérialisée sur iPhone. Nous allons donc développer cette offre sur les autres plates-formes mobiles. L'achat de musique dématérialisée sera par exemple directement intégré dans la version Android de notre application Fnac.com.

Fnac.com mise donc sur d'autres mobiles que l'iPhone...

Oui. Notre stratégie consiste à développer des applications que nous déclinons sur les différentes plates-formes mobiles. Nous avons commencé par l'iPhone qui est la plus visible, mais nous allons également décliner nos applications existantes sur Android, qui est une plate-forme à laquelle nous croyons beaucoup. Au cours des six derniers mois, elle a connu un vrai boom aux Etats-Unis et elle deviendra ici une plate-forme majeure dans les six à huit mois à venir. Nous lancerons les premières versions de nos applications Android à la rentrée. Des applications pour l'iPad sont par ailleurs en cours de réflexion.

Cette stratégie de diversification d'applications remet-elle en cause l'existence de votre site Internet mobile ?

Non. Nous avons été l'un des tous premiers acteurs du e-commerce en France à avoir lancé un site Internet mobile dès 2007. Aujourd'hui, nous voulons réinvestir dessus. Notre conviction est que les applications hybrides (intégrant des pages Web en plus du contenu embarqué dans l'application, ndlr.) vont se développer dans le temps, notamment avec Android. Nous allons donc avoir besoin d'un site mobile robuste et performant pour pouvoir l'imbriquer dans des applications plus légères. Pour l'instant, notre site mobile permet enfin de toucher les possesseurs de terminaux autres que l'iPhone, qui ne représente qu'une petite part du parc mobile installé en France.

Link to comment
Share on other sites

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...