Jump to content

Les applications doivent elles s'adapter aux modèles de télépones ?


popolbx

Recommended Posts

Je lance sur sujet en tant que réflexion de fond.

Je prends l'exemple de deux de mes applis.

- Taskiller : l'appli permet de killer les process mais pour éviter les crash, elle evite les process sensibles.

Hors, sur le hero, HTC a rajouté des applis comme la synchro twitter, htc sync, sense, qui ne sont pas reconnus comme applis sensibles. Du coup sur hero taskiller peut être un peu violent.

- KeepScreen : l'appli permet de maintenir l'écran allumé en fonction de l'appli au premier plan.

Dans le but de faire une version payante, mais pas trop chiante, j'ai fait en sorte que les applis de base soient

gratuites à verrouiller, et les applis installées sont verrouillabes mais juste deux. Il faudra la version payante pour en

verrouiller plus.

Hors sur Hero (toujours) l'appli de teléphonie a été refait e par HTC, et n'est donc pas reconnue par mon appli.

Donc, faut il s'adapter aux terminaux, sachant qu'à moyen term il y en aura de plus en plus ayant ces spécificités.

Ou faut il se la jouer "with google" only ?

Et question de fond bis : la multiplication de modeles non "with google" peut elle nuire au marché des applis si l'on voit fleurir de plus en plus de programmes dédié à telle ou telle plateforme ?

Link to comment
Share on other sites

Tu te poses ce genre de questions parce que tu interagis fortement avec le fondement de l'OS et c'est très intéressant.

Il y aura sans doute les deux écoles mais voici quelques idées.

Autant je suis pour développer des choses qui s'adaptent à la majorité (pour un site web, cela signifie le tester avec au moins FF, IE, Opera, Safari, Chrome, un mobile, activer/désactiver JS, activer/désactiver les images, activer/désactiver CSS), autant dans le cas présent j'ai peur qu'il ne s'agisse pas de diversité mais de dispersion.

Qu'il y ai de la diversité, d'accord mais que tout le monde parte en live dans son coin, c'est vraiment pas une bonne idée.

Pour prendre l'exemple précis de Taskiller ça demanderai un gros travail (mais c'est peut être ce que les utilisateurs attendent) de tenir à jour une base de données des applications "sensibles" par mobile. Entre les applications officielles, les semi-officielles (celles du constructeur qui prennent le pas sur les officielles) et les officieuses (les applis des développeurs qui remplacent les officielles ou celles du constructeur).

Donc je pense qu'il est important d'être le plus compatible possible pour essayer de contenter la majorité et avoir un produit "sérieux" mais tu ne pourras sans doute jamais parer à toutes les éventualités et tous les cas tordus qui se présenteront à l'avenir.

Ceci dit, cette réflexion ne touche pas forcément que les applications "systèmes". En effet rien ne dit qu'une bête application notepad aura un jour des problèmes car l'un des constructeurs aura décidé de redévelopper une brique sur laquelle l'appli se repose et qui fera que ça ne fonctionnera plus. Cependant cela fera juste l'objet d'une mise à jour grâce à une écoute des retours utilisateurs et non pas une veille active et même pro-active.

Link to comment
Share on other sites

Étant moi même utilisateur d'un Hero il est vrai qu'au début je me suis prix de bon gros reboot de Sense suite à un Kill All, mais bon, 2 seconde pour les ajouter en ignored c'est très satisfaisant.

Je ne pense pas que tu dois t'adapter aux terminaux, tu n'en finirais plus, sony ericson va sortir sa propre interface etc. tu n'en finirais plus avec les "exceptions". Garde un soft "simple" et tout ira bien, par contre ajouter un avertissement lors de l'install oui ;)

Link to comment
Share on other sites

Hello !

je pense aussi que faire des applis adaptées à chaque téléphone va vite devenir (pour le développeur individuel 'occasionnel' - sans que ce soit péjoratif - par rapport au studio de dev) fastidieux, voire ingérable).

Pour moi, une appli générique mais laissant la possibilité à l'utilisateur de refaire ses propres paramétrages ne me semble pas du tout rédhibitoire.

En revanche, pour nous c'est un peu particulier : on échange avec toi sur ce forum, on sait que c'est fait avec sérieux, et y'a un côté en quelque sorte affectif. Mais je crains que pour l'utilisateur android lambda, ce soit différent. Je sais que si je télécharge une appli gratuite, que je l'essaye, si tout ne marche pas du premier coup, je vais en essayer une autre (s'il en existe) avant d'essayer de rentrer dans le tweaking... je me demande donc si tu ne risques pas de perdre des "clients" !

autre solution : prends-toi un hero et développe tes applis dessus .. les autres on s'en fout c'est le meilleur :D :D :D

troll>

Link to comment
Share on other sites

@usoska : je pense qu'il faut faire la différence entre le "ça marche pas" qui peut se résoudre aisément en mettant "Non compatible Hero, mais le sera dans la prochaine version" et "ça marche mais de temps en temps ça me fait des trucs bizarres" comme dans l'exemple du Taskiller qui tue un peu trop de trucs si l'utilisateur fait "Tuer tout" comme un bourrin.

Déjà je trouve "gentil" de la part de popolbx d'avoir créé une liste d'exceptions native des applis à ne pas tuer pour éviter à l'utilisateur qui va vouloir tuer tout ce qu'il peut sur son mobile pour gagner de la ressource/batterie.

Je pense que ce que voulait dire popolbx c'était plus "faut il se soucier des effets de bords sur certains mobiles ?".

Mais les deux problèmes restent entier, à chaque sortie d'un nouveau téléphone il faudrait tester que l'appli fonctionne dans sa globalité et dans tous les cas particuliers induits par le constructeur.

Link to comment
Share on other sites

Je suis d'accord avec ce qui a été énoncé plus haut à savoir qu'à terme, il ne sera pô possible de tenir les applis à jour pour qu'elle s'adapte à tous les mobiles. C'est plutôt aux utilisateurs d'être bien "éduqués" et de faire attention (dans le cas de Taskiller par exemple)

Par contre, Android et assez jeune et on voit déjà les constructeurs qui l'adaptent à leur matériels, ce que tu relèves très bien avec ta question :

la multiplication de modeles non "with google" peut elle nuire au marché des applis si l'on voit fleurir de plus en plus de programmes dédié à telle ou telle plateforme ?

C'est ceci qui fait plutôt peur ! J'ai bien peur qu'avec la multiplication des Android custom, on se retrouve avec des applis qui ne tournent pas sur tous les mobiles ! On voit aussi fleurir des markets par constructeurs (Samsung et Archos) mais je ne pense pô que la solution soit de faire des fragmentations comme ça ...

Aujourd'hui, j'ai plutôt tendance à dire qu'il faut développer "With Google" puisque c'est de cet Android que partent les autres. Je ne connais pô la politique de Google sur les Android Custom, mais j'espère qu'il y a (avec les constructeurs) une certaine unicité ...

Link to comment
Share on other sites

Je pense qu'il faut créer plusieurs versions:

- une générique gratuite

- une spécifique payante

La version générique est gratuite et répond à la majorité des besoins.

L'utilisateur a la possibilité de customiser l'appli pour qu'elle réponde à son besoin, et ce quelque soit son téléphone.

La version spécifique a demandé plus de travail et un investissement (achat du téléphone).

Elle correspond tout de suite au besoin de l'utisateur.

L'utilisateur a ainsi le choix entre du gratuit avec un paramétrage à faire ou une version payante "prête à usage".

Link to comment
Share on other sites

Dans le cas de taskiller...

La solution c'est de développer pour du "with google", et préciser que dans les autres cas, l'utilisateur devra configurer en manuel, ou t'envoyer un téléphone gratis que tu puisse mettre à jour ton application :D

Ton apply permet de gérer tout ce qu'on veut, quand ma copine a reçu son héro, avant la france (en Angleterre), je lui ai demandé les proc qui tournaient et lui ai dit des les ignorer...

C'est pas sorcier, mais c'est vrai qu'il faut le savoir !

Link to comment
Share on other sites

J'ai bein peur qu'usoska n'ai raison. Je fais exactement pareil.

J'install, le moindre pépin -> dégagé.

Par exemple ce matin j'ai installé "note me", j'ai créé une note avec reminder à 13H....ça a pas sonné (et j'ai rien killé).

Donc la hop desinstall.

Après y a t'il vraiment beaucoup d'applis ou le cas se produit ? Pas de bol j'en ai deux et le problème se pose.

Link to comment
Share on other sites

La question dans ton cas popolbx est plus philosophique : est il raisonnable de mettre des outils puissants entre toutes les mains ?

Déjà tu l'as bridé pour parer "aux bêtises les plus communes".

Mais par exemple si tu montres le taskmanager de windows ou l'arbre des processus linux/unix à un utilisateur avec peu de connaissances mais que tu lui inculques la notion de "plus y'a de processus plus ton système rame", et qu'il se met à tuer à tout va il va rapidement avoir un OS instable voir qui rebootant.

Link to comment
Share on other sites

BOnjour,

PopolBx tu te poses la question transcendentale.

La force d'iphone est de ne pas se poser la quetion

Le problème de RIM est que justement ils ont ce type de problème

Pour un développeur faire du spécifique me paraît quasi impossible. Malheureusement, on le sait tous ça posera problème

A mon idée de base l'appli doit tourner avec un téléphone with google, sinon le reste vu qu'il y a eu légère modif tu ne peux pas tout prendre en charge.

Android est open donc il y aura toujours des modifs qui feront que, mais regarde pour le hero c'est contournable, le galaxy et son capteur aussi...

Le seul gros problème avait été le clavier physique et virtuel. Regarde les émulateurs gameboy gba etc au début sans clavier physique on pouvait pas faire grand chose. Maintenant ça bouge. Ce cas pourrait être interprété comme du spécifique alors que je le mets dans la catégorie conformité ave l'OS 1.5

Voilà :rolleyes:

Link to comment
Share on other sites

Pour moi il faut différencier l'aspect "différents types de téléphone" de l'aspect "différents OS" (parce qu'au final ça revient à ça).

Pour moi une appli doit savoir gérer d'elle même toutes les différences annoncés comme telles au départ (avec ou sans clavier hard, avec ou sans accelerometre, avec ou sans GPS, etc). L'API permet justement de savoir ce genre de chose, et de coder son appli en conséquence.

Pour les modifs à la Sense, le problème est selon moi différent. D'un point de vue utilisateur, une appli gratuite peut ne pas gérer par défaut les spécificités constructeur, mais une appli payante devrait au moins les prendre en compte. A l'heure actuelle, le mieux que tu es à faire est de mettre un warning au premier lancement de l'application, précisant quels téléphones ont été validés avec l'appli, et permettant un retour sur les applications à ignorer pour les "non téstés".

Link to comment
Share on other sites

Je pense que malheureusement pour la pérennité de tes applis, tu vas être obligé de t'adapter à toutes les situations.

Mais le concept du only with google peut ce tenir. Le problème c'est, est-ce que beaucoup de téléphones vont sortir "with google" ?

J'ai l'impression que la tendance risque de tourner plutôt en direction des roms personnalisées. Les constructeurs comme les opérateurs veulent ce démarquer du voisins.

si HTC, les 1er à avoir fait du androïd, sont déjà partie sur du custom, c'est, je pense, en grande partie parce qu'ils ont vu les autres constructeurs arriver et que ça risquait fort de partir en guerre technologique :p

le choix d'un téléphone, c'est aussi l'ergonomie de celui-ci. Si ils ont tous la même, c'est un argument de vente en moins pour le constructeur.

Link to comment
Share on other sites

Pour ma part je pense que l'OS a tout de même été pensé pour la diversité :

- Il y a une bonne séparation vue / modèle : toute interface utilisateur est définie dans un .xml. Et un système automatique choisit le meilleur layout en fonction de la configuration du téléphone. (cf http://developer.android.com/intl/fr/guide/topics/resources/resources-i18n.html#AlternateResources) Ainsi un même moteur peut avoir différentes interfaces en fonction de paramètres tels que l'orientation de l'écran, sa taille, clavier ou non...

- Le système d'Intents permet de ne pas se soucier des applications précises installées. Au lieu de dire "démarre gmail" on dit "envoi un mail" et le système choisit automatiquement ou demande à l'utilisateur quel programme lancer parmi ceux qui se sont enregistrés comme capables de le faire.

Ces deux systèmes puissants sont pour moi une excellente façon de surmonter le problème de la prolifération de devices.

Bien évidement, dans le cas d'applications "très liées à l'OS" comme un appkiller ou autre, savoir sur quelle machine on se trouve peut être utile. Mais selon moi le problème vient plutôt qu'il devrait exister un moyen de tester si une appli est une appli pré-installée ou non. Tu contournerait aisément le problème dans le cas de ton appkiller.

La prolifération des devices me fait tout de même peur. Ca a été un gros frein pour les sociétés qui faisaient de J2ME : il fallait utiliser des solutions permettant de générer des binaires pour tous les modèles de téléphones différents. On imagine très mal devoir tester toutes ces versions une par une pour s'assurer qu'il n'y a aucun bug. On m'a parlé un jour de la difficulté à faire un jeu sous J2ME : il fallait créer plein différents "sprites" selon les résolutions d'écran (sur certain quelques pixels, sur d'autres des images plus grande. L'expérience du jeu pouvait vraiment varier selon qu'on utilisait un téléphone ou un autre (par exemple, sur certain le champ de vision était trop large à cause d'un écran un peu grand, du coup on pouvait voir les ennemis avant qu'ils n'attaquent...)

Bref quand on voit Archos qui va nous sortir une tablette Android, je me dis que la casi totalité des UI des applications actuelles seront à revoir...

Link to comment
Share on other sites

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...